Transpyrenea RSO, la déception

Parce que l'épreuve est un monstre de l'ultra-endurance à elle toute seule...
salnico
Messages : 2
Enregistré le : mer. 10 août 2016 15:06

Transpyrenea RSO, la déception

Messagepar salnico » mer. 10 août 2016 15:08

Bonjour

J'ai participé à la Tranpyrénéa : abandon au 160eme km, puis j'ai fait l'assistance de 2 de mes compères jusqu'au 500eme km. Cela me permet d'avoir un jugement de l'intérieur de la course, aussi bien que d'un point de vue extérieur à la course.
Je ne suis pas habitué à râler sur les réseaux sociaux (je crois même que c'est même la première fois), mais là il est bon de rétablir quelques vérités.

1° La philosophie de la course

Je ne sais pas si on peut parler d'arnaque (900 euros la course, on est à 1 euros du km soit le tarif d'ultras avec des prestations bien moindres...), mais il a très vite été clair que la priorité de l'organisateur n'allait pas aux coureurs, mais plutôt à la communication !!
On n'a pas lésiné sur ce budget :
plateaux TV avec émission quotidienne (avec une équipe très sympathique d'ailleurs mais qui ne peut évidemment pas parler à l'antenne des choses qui fâchent...)
grandes affiches de 5m sur 3m au moins en quantités indéfinies, des arches, des drapeaux, des processions : c'est beau tout cela mais ce n'est pas l'essentiel.
des photographes sur la course pour vous tirer des portraits etc.
Bref, le sentiment que l'organisation a surtout pensé à se faire plaisir, bien moins aux coureurs.
D'ailleurs, à voir l'organisateur scotché sur son tél, à visionner son émission et à répondre sur FB, on avait tout compris !!! les seules fois où il a pris la peine de nous adresser la parole ont été pour nous rappeler à quel point il avait le pouvoir de nous éliminer, que de tout façon il n'y aurait pas plus de 12 finishers : on s'attendait plutôt à des encouragements ou à un sourire.


2° Quelques faits pour étayer tout cela :

-Déjà avant de partir, on avait du mal à retrouver ses petits, entre le règlement sur le site internet, les mails avec les corrections, et les annonces sur FB (où au passage, on avait l'impression d'être un idiot quand on soulevait des points précis précieux pour tous).
-Dès le contrôle de départ, on m'exonère du bâton lumineux obligatoire que j'avais dû commander sur le site, ceux-ci n'étant pas disponibles! Je pense que je vais attendre longtemps le remboursement de ce truc… (16,5 € dont 6,5€ de frais de livraison alors que j'étais sensé le récupérer sur le site de départ!!)
-Sur toute la course aucun contrôle hors les CP, autant vous dire que les rumeurs de tricheries ont foisonné, d'autant que les balises GPS dont nous devions être tous équipés, ont elles aussi disparues.
-Sur la BV2, l'organisateur lui-même nous informe le soir à 22h00 qu'il faut scrupuleusement
respecter la barrière horaire du lendemain 05h00 faute d'élimination !! Or le lendemain des coureurs sont partis jusque 10H40, alors que d'autres avaient abandonné pensant ne pas arriver dans les délais!! Mes compères ont amputé leur nuit pour rien : il arrive que des barrières horaires évoluent compte tenu des conditions météo, mais qui pourrait imaginer que les règles ne soient pas les mêmes pour tous les coureurs et surtout qu'elles ne soient pas connues de tous.
-Alors qu'on avait essuyé un sérieux orage avant la BV1 (grêle…) sans que cela ait donné lieu à aucune modification, voila que l'organisateur, sur la base d'une prévision météo annonçant des orages à J+5, ampute le parcours de 50kms!! Trêve d'hypocrisie, il fallait raccourcir le parcours pour avoir un max de finishers à l'arrivée, ce qui peut-être louable et n'enlève rien au mérite de ceux qui ont terminés, mais il fallait être sincère et honnête.
-Contrôles des sacs inexistants, vous pourrez aisément voir sur les photos que certains se sont allégés, et je ne leur donne pas tort, tout le monde avait vite compris que l'organisation n'avait pas assez de moyens humains à sa disposition pour faire respecter quoique ce soit (un grand bravo au bénévoles qui étaient bienveillants et au petits soins mais trop peu nombreux).
-Aucun médecin sur la course : à la BV2 de Bagnères de Luchon on s'est occupé d'un belge dont le pied était infecté (on craignait une septicémie) et que l'organisateur a prié de se démerder pour rendre aux urgences de Toulouse par ses propres moyens. Quand on a voulu faire jouer l'assurance de l'organisation (facturée 22 euros et non compris dans le prix des 900 euros), pas moyen d'obtenir de l’organisateur un numéro de contrat, un tél ou une référence du contrat.
- Ravitos (produits devant s'y trouver pourtant bien détaillés dans un mail avant la course) pauvres, bénévoles pas assez nombreux, produits de qualité médiocre ( je crois que je ne vais plus manger de quatre quart avant longtemps), j'ai cru être à Koh Lanta quand j'ai du partager les 2 cuillères de riz restantes avec mes 4 compères au premier CP, du cassoulet froid à Grange d'Astau et j'en passe...
- Sacs trempés à la première base vie, ça fait plaisir quand on espère une paire de chaussette sèche.
- Des coureurs ont du se percer les ampoules, faute de podologues présents, les secouristes ne pouvant pas le faire.
- Les refuges n'étant pas prévenus de la course, étaient dévalisés, et quand on arrivait autour de la 100eme position, on devait se contenter des restes. Pour exemple le restaurateur du plateau de Beille était fou car la majorité de la course était passé le jeudi, jour de fermeture: bien sur, il n'était pas au courant de la course, bien que le plateau de Beille soit un CP officiel.

3°) Conclusion

J'ai adoré les Pyrénées, les coureurs et les bénévoles dont je tiens à souligner leur chaleur et bienveillance (ils ont eux aussi souffert et ont peiné avec le peu de moyen dont ils disposaient), mais quelle organisation déplorable, une impréparation grave,heureusement que la météo a été clémente, sinon on aurait pu craindre le pire.
Il s'agit bien sur de mon opinion, mais après avoir beaucoup discuté, elle est malheureusement partagée par de nombreux coureurs et bénévoles.
Alors, on a beau rétorquer qu'il s'agit d'un concept nouveau basé sur le «je me démerde», le tarif du niveau des ultras classiques (qui eux proposent un balisage tip top, des points d'assistance tous les 10/15kms, des bases vies dignes de ce nom tous les 60kms), reste bien dans la norme!!!
Pour ma part, entre arnaque et délire égotique d'un homme, mon cœur balance...

FBO
Messages : 386
Enregistré le : lun. 30 mai 2016 21:47
Localisation : Vertou

Re: Transpyrenea RSO, la déception

Messagepar FBO » jeu. 11 août 2016 15:23

Salnico,

Je comprends ton point de vue, mais je voudrais apporter quelques bémols :
-L'organisateur a dit ce qu'il allait faire (ou plutôt ne pas faire) et il a tenu parole : les CP n'étaient pas des ravitos mais étaient des postes de passage des coureurs,bien qu'ayant toujours été plutôt en toute fin de peloton, j'ai toujours pu manger sur les CP, l'autonomie a été annoncée et elle était présente !
-Cyril a toujours répondu quand je l'ai appelé (notamment pour chercher la BV2), il s'est occupé des médias (normal c'est son rôle), mais je j'ai toujours croisé sur les CP jusqu'à la BV2 : il était présent avec les coureurs, à partir du moment où les premiers se sont approché de Hendaye, il a rejoins l'arrivée: normal
-Les podologues n'étaient pas annoncés par l'organisation donc bonus pour les coureurs. Pour rappel, chacun des participants a été sélectionné sur dossier, il me semble normal que les premiers soins des pieds soient apportés par les coureurs eux-mêmes.
-La modification des barrières horaires a été faite pour qu'un max de coureurs puissent continuer, certains sont partis tard de la BV2 effectivement, mais ils y a eu tellement de rumeurs colportées. A ce sujet, j'ai pris le parti de rejoindre la BV2 sans chercher à réfléchir, la contrainte était de faire le 'checkout' avant 5 heures: à Luchon j'ai fais le checkin et le checkout en même temps puis je suis allé dormir jusqu'à 6 heures... J'ai refait la même chose à la BV3...
-'arnaque et délire égotique d'un homme': peu m'impoorte, j'ai fait la course pour moi, pas toi ?
-Pour en finir avec les 900 Euros du dossard : qui t'a obligé à les payer ? De mon point de vue, ces 900 € ne sont pas du vol au regard de la dimension de l'épreuve. Tout le monde n'est pas d'accord sur ce sujet: tant pis, c'est mon point de vue.

Je suis d'accord avec toi sur quelques remarques :
-Les bénévoles ont été formidables et au delà. Ils ont tous fini sur les genoux.
-Certains refuges n'ont pas été mis au courant (très peu en fait), notamment au plateau de Beille où le chef cuistot nous a quand même fait une omelette lardons patates du feu de dieu ! Je suis par contre outré par l'attitude d'un gite où il y a énormément de passage (je tairai le nom): il y avait 30 coureurs (clients) affamés et l'équipe du refuge a expliqué qu'il était 11h30 donc leur heure de déjeuner et que le service ne commencerait qu'à 12h30 !
-Le balisage était limite par endroit, mais avec un GPS tu t'en sortais allègrement
-La coupe de Gavarnie était bien faite pour emmener un max de monde à la fin, personne n'a été dupe, il aurait été plus honnête de le dire.

FBO qui avait une assistance tip top (ça aide terriblement)

salnico
Messages : 2
Enregistré le : mer. 10 août 2016 15:06

Re: Transpyrenea RSO, la déception

Messagepar salnico » jeu. 11 août 2016 17:09

Bonjour,

Je ne veux pas polémiquer sans fin, mais un point me parait revenir constamment: il s'agit de cette histoire d'autonomie avec des CP qui n'étaient pas des ravitos :

Ci-joint le mail de l'organisation du 09 mai, avec la liste des CP et des ravitos qui devaient s'y trouver !!

Check Points :

W = Water ( cold / cold and Hot )
S= Snacking ( Chips , Saucisson, cacahuètes , corn flakes )
F = Food ( Pasta )
K = Café et thé – Coffee and Tea
T = Tentes , Tents , tiendas ,un techo para dormir: somewhere to sleep – un toit pour dormir –

T1 Départ PK Type
START Le Perthus Fort Water Water
CP1 Moulin de la Palette 33 gite W+F+T+K PASS
CP2 Arles sur Tech 41 Salle W+S+T+K RSO
CP3 Batère 53 refuge W+S+K RSO
CP4 PY 93 Salle W RSO
CP5 Bolquere 128 stade W+S+T+K RSO
Base vie 1 Mérens les Vals 165
CP6 Station de Beille 189 Gite W+F+T+K PASS
bis Siguer 209 Gite W
CP7 Goulier 221 Gite W+F+T+K PASS
CP8 Gite d'Escolan 283 Gite W+F+T+K PASS
CP9 Aunac 321 Gite W+F+T+K PASS
CP10 Valier 350 camping car W+T+K
CP11 Fos 391 salle W+S+T+K RSO
Base vie 2 Bagnères de Luchon 418 salle
bis Lac d'Öo 436 refuge W+F 5 euros
CP12 Les granges d'Astau 440 refuge W+F+T+K PASS
CP13 Vieille Aure 463 Salle W+S+T+K RSO
CP14 Luz St Sauveur 510 Salle W+S+T+K RSO
CP15 Cauterets 570 Salle W+S+T+K RSO
bis Lac d'Estaing - les Vieillettes 584 Gite W+F
CP16 Estaing ( Salle) 589 Gite W+S+T+K RSO
CP17 Gourette 606 Station SKI W+S+T+K RSO
CP18 Camping de lhers 658 camping W+S+T+K PASS
Base vie 3 Arette la Pierre St Martin 678 Salle
CP19 Les Chalets d'Iraty 727 Station SKI W+S+T+K RSO
CP20 St Jean Pied de Port 763 Rempart W
CP21 St Etienne de Baigorry 780 gymnase W+S+T+K RSO
CP22 Bidarray 797 Salle W+S+T+K RSO
Finish Hendaye Plage 866 stade W+S+T+K RSO

dodo
Messages : 246
Enregistré le : lun. 30 mai 2016 21:54

Re: Transpyrenea RSO, la déception

Messagepar dodo » ven. 12 août 2016 10:19

D'accord, Cyril à un problème avec la communication, tout le monde le dit et c'est évident.
OK, il y a avait des lacunes et des imperfections dans l'organisation.
Mais cette course impossible, IL L'A FAITE !

Je suis dans plusieurs organisations, et lorsque ce projet à été annoncé, je me suis inscrit alors que tout le monde disait que ça ne sera pas possible. Vu le prix, c'était un risque important. Même avec ses imperfections, pour une première, c'était quand-même bien ficelé.

Par rapport à ce qui était prévu, j'ai trimbalé des kilos de bouffe et de matos en trop car on était très loin de l'autonomie quasi complète annoncée au départ. Les CP étaient en fait de vrais ravitos, bien achalandés, y compris lorsque j'y arrivais dernier avant mon abandon.

Depuis que je suis passé côté organisateurs, j'ai un dicton : "L'organisateur à forcément raison, puisque c'est l'organisateur !".
Les coureurs qui n'on jamais été dans une orga ne peuvent pas imaginer ce que ça représente comme difficultés, même pour une petite course locale dans un village. Alors là, franchement, tous les organisateurs disaient que c'était impossible...

Mais ça ne pourra jamais être une course avec les prestations habituelles type UTMB ou TOR. D'ailleurs ce n'est pas le souhait de RSO.
Dodo "La satisfaction est proportionnelle à la difficulté"

robin
Messages : 94
Enregistré le : jeu. 2 juin 2016 13:24
Localisation : le mans

Re: Transpyrenea RSO, la déception

Messagepar robin » ven. 12 août 2016 11:09

Bonjour,

C'est dur de se faire une idée de cette transpy rien qu'en lisant les discussions trouvées sur le net. Je crois qu'il faut l'avoir vécue. Mais là aussi on voit bien que ceux qui l'ont vécue n'ont pas le même ressenti.
Cela doit être vraiment un truc à part. surement une superbe aventure à ne pas prendre à la légère, avoir quand même une bonne expérience, l'avoir quand même préparée.
Bravo à tous ceux qui ont osé y participer

FBO
Messages : 386
Enregistré le : lun. 30 mai 2016 21:47
Localisation : Vertou

Re: Transpyrenea RSO, la déception

Messagepar FBO » ven. 12 août 2016 18:32

robin a écrit :Bonjour,

C'est dur de se faire une idée de cette transpy rien qu'en lisant les discussions trouvées sur le net. Je crois qu'il faut l'avoir vécue. Mais là aussi on voit bien que ceux qui l'ont vécue n'ont pas le même ressenti.


Robin,

Les discussions vont bon train sur la Transpyrénéa car cette course sort des standards : CP/Ravito, Communication de l'orgnaisateur, Durée de la course et difficulté au-delà des habitudes.

Lors de la 2 éditions, le brouhaha devrait diminuer...

FBO


Retourner vers « Transpyrenea »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité